Plusieurs annonces ont préparé l’avènement de Jésus, le Sauveur : l’annonce de Jean Baptiste à Zacharie (saint Luc), celle de Jésus à Joseph en saint Matthieu et celle de Jésus à Marie en saint Luc (l’Annonciation). Elles culminent en celle qui est faite par un ange aux bergers la nuit de la Nativité :

« Ne craignez pas, car voici q

EGLISE 2015

ue je vous annonce une bonne nouvelle (littéralement un évangile), qui sera une grand joie pour tout le peuple » (Lc 1, 10).

Annonce qui est entourée d’une grande solennité, contrastant avec la pauvreté qui est le cadre de la naissance de Jésus :

« Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’il aime » (13-14).


Le texte grec porte : « Aux hommes de la bienveillance », ce qu’il faut comprendre : aux hommes objet de la bienveillance divine. La naissance du Sauveur manifeste de façon claire la bonté de Dieu à notre égard.

Mon souhait pour tous en ce début d’année 2015 est que nous recevions cette bienveillance divine d’un cœur toujours plus ouvert, pour que nous puissions la refléter et la communiquer : veiller sur le bien, vouloir du bien, faire du bien jour après jour sans nous lasser.

Saint Paul dans sa lettre aux Galates énumère les neuf fruits que l’Esprit fait mûrir en nous. C’est une liste que nous devrions savoir par cœur dans l’ordre : « Amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi » (5, 22). La bonté est au centre de ce panier de fruits, entourée de la patience et de la bienveillance, car il en faut pour rester bon, comme Dieu.

Je vous souhaite donc tous ces fruits, qui se tiennent, tout au long de l’année. Vérifions souvent, pour une sorte de check-up spirituel, comment ils se conservent et s’affinent en nous pour notre bonheur vrai et celui des autres.
 

 + fr. Robert Le Gall
Archevêque de Toulouse

http://toulouse.catholique.fr/Bienveillance-et-bonte-pour-toute